bout
     
       





prières


 

Le trafic des femmes et des enfants

photoDepuis plus de deux ans, les Sœurs de Sainte-Anne, en collaboration avec d’autres congrégations religieuses du Québec, travaillent contre le « trafic des femmes et des enfants ». Vous vous souvenez sans doute de la pièce présentée par le Théâtre Parminou, « Perdues dans le trafic », de l’information communiquée tant par les comités de justice des provinces que par le Réseau? Tout cela pour assurer le suivi à une décision prise par l’UISG (Union internationale des Supérieures majeures ) de lutter contre le trafic des femmes et des enfants. Si toutes les congrégations religieuses du monde travaillent dans le même sens, ne peuvent-elles pas « faire une différence »?

Le Cathii (Comité d’action contre le trafic humain international et interne) travaille avec d’autres organismes, à coordonner un plan d’action. Denise Caron, s.s.a., coordonnatrice du Réseau de justice sociale, et Diane Boudreault sont membres de ce comité. Vous voulez en savoir davantage, eh bien, lisez cette histoire d’alliances.

photo : Théâtre Parminou
« Perdues dans le trafic ».

 

Justice en bref

 

Liens suggérés

 

• Accueil de la section • Le Réseau de justice sociale •
•  Le trafic des femmes et des enfants • 
 • Une histoire d’alliances au Québec pour contrer le trafic des êtres humains •
•  Esther Blondin et la justice sociale •

• Liens suggérés • Justice en bref  •

 

 

© 2006
www.ssacong.org
Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne